Karaté Sportif

Améliorez votre forme physique

Améliorez votre forme physique en pratiquant le karaté. En plus, on vous offre la possibilité de vous préparer et vous donner accès au circuit officiel de compétitions régionales, nationales et internationales.

Il n’est pas nécessaire d’avoir une forme physique étonnante pour débuter la pratique du karaté et tous les groupes d’ages peuvent en bénéficier.

Ce sport améliore la forme physique à l’aide d’exercices aérobiques et anaérobiques. De plus, le karaté traditionnel exige de la concentration et de la discipline pour développer des qualités physiques.

Cet entraînement améliore la flexibilité, la force, la coordination, l’agilité, les réflexes, la vitesse, l’explosion musculaire et l’endurance physique. Il s’agit d’un entraînement du corps et de l’esprit.

Pour ceux qui désirent rentrer dans monde la compétition , plusieurs opportunités s’offrent à vous. Vous pouvez participer à des compétitions de karaté axés sur différentes facettes. Lors des compétions vous pouvez participer dans le categories suivantes: kata individuel, kata par équipe, combat individuel et combat par équipes.

Le karaté sportif et la compétition

Les règlements de compétition de kumite (combat) et kata de la World Karaté Federation (organisme reconnu pour le Comité Olimpique) doivent être appliqués et respectés en tout temps.

Réglements catégorie kumite

La durée des rencontres de kumité est limitée à trois minutes pour les compétiteurs seniors masculins individuels et par équipe et à quatre minutes pour les rencontres individuelles pour médailles.

Les rencontres seniors féminines seront de deux minutes et de trois minutes pour les rencontres individuelles pour médailles. Les rencontres cadets et juniors seront de deux minutes.

  • Les gants approuvés par la WKF, un compétiteur portera des gants rouges et l’autre portera des gants bleus.
  • Le protège-dents.
  • Le protecteur de poitrine approuvé par la WKF.
  • Les protège-tibias approuvés par la WKF, un compétiteur portera des protèges-tibias rouges et l’autre portera des protèges-tibias bleus.
  • Les protèges pieds approuvés par la WKF, un compétiteur portera des protèges pieds rouges et l’autre portera des protèges pieds bleus.
  • En plus du mentionné ci-dessus, les cadets devront également porter le ‘face mask’ et la protection corporelle homologués par la WKF.
  • Les coquilles sont facultatives, mais si portées devront être du type homologué.

Sanbon (3 points) se donne pour :

  • Coups de pieds Jodan. Jodan signifiant face, tête ou cou.
  • Toute technique valable réalisée sur un adversaire préalablement projeté, ayant tombé d’eux-mêmes ou étant sur le sol.

Nihon (2 points) se donne pour :

  • Coups de pieds Chudan. Chudan signifiant abdomen, poitrine, dos ou côtes.

Ippon (1 point) se donne pour :

  • Tout coup de poing (Tsuki) sur une des sept zones valables.
  • Tout coup de main lateral (Uchi) sur une des sept zones valables.

Le résultat d’une rencontre se termine lorsqu’un compétiteur a un avantage de huit points sur son adversaire, ou quand le temps de la rencontre est passé et qu’il n’y a pas d’égalité en terme de pointage. Le (Hantei) ou lorsque son adversaire obtient un HANSOKU, un SHIKKAKU ou un KIKEN le combat est terminé.

Les comportements interdits sont catégorisés en deux groupes:

CATÉGORIE 1.

  • Les techniques qui font un contact excessif en fonction de l’endroit attaqué, et les techniques qui entrent en contact avec la gorge.
  • Attaques aux bras ou aux jambes, à l’aine, aux articulations ou au cou.
  • Attaques au visage avec des techniques de main ouverte
  • Techniques de projection dangereuses ou interdites.

CATÉGORIE 2.

  • Feindre une blessure ou exagérer l’importance d’une blessure
  • Sorties répétées de l’aire de compétition (JOGAI).
  • Tout comportement dangereux de la part d’un compétiteur, qui démontre un manque d’égard pour sa propre sécurité, pouvant ainsi être blessé par son adversaire (MUBOBI).
  • Éviter le rencontre pour que l’adversaire n’ait pas l’opportunité de marquer.
  • Pousser, saisir l’adversaire ou rester poitrine contre poitrine sans faire l’intention de projection ou d’une autre technique.
  • Techniques qui lors de leur nature ne peuvent pas être contrôlées, en ce qui concerne la sécurité de l’adversaire et des attaques dangereuses et sans contrôle.
  • Attaques simulés avec la tête, les genoux ou les coudes.
  • Parler ou provoquer l’adversaire, ne pas accomplir les ordres des Arbitres ou tout comportement discourtois vers les Arbitres ou d’autres fautes de comportement.
  • AVERTISSEMENT (CHUKOKU) : Peut être imposé pour des infractions mineures concomitantes ou pour la première infraction mineure.
  • KEIKOKU : C’est la pénalisation pour laquelle un IPPON (un point) est ajouté au score de l’adversaire. KEIKOKU est imposé pour une infraction mineure pour laquelle un avertissement a déjà été donné au cours de la rencontre, ou pour des infractions insuffisamment importantes pour mériter HANSOKU-CHUI.
  • HANSOKU-CHUI : C’est la pénalisation pour laquelle un NIHON (deux points) est ajouté au score de l’adversaire. HANSOKU CHUI est habituellement imposé pour des infractions pour lesquelles un KEIKOKU a déjà été donné au cours de la rencontre. Celui-ci peut être octroyé aussi par des infractions graves n’étant pas HANSOKU.
  • HANSOKU : Celui-ci est imposé après une très sérieuse infraction, ou lorsque HANSOKU CHUI a déjà été imposé. C’est la disqualification du compétiteur. Dans des rencontres par équipes, la ponctuation du compétiteur pénalisé sera mise à zéro et celle de l’autre compétiteur sera mise à huit points.
  • SHIKKAKU : C’est la disqualification du tournoi, compétition ou rencontre. De façon à définir la portée du SHIKKAKU, la Commission d’Arbitrage doit être consultée. Le SHIKKAKU peut être invoqué, lorsqu’un compétiteur commet un acte qui porte atteinte au prestige et à l’honneur du Karaté do, lorsqu’il ne considère pas les ordres de l’Arbitre et lorsque d’autres actions sont considérées comme violant les règles ou l’esprit du tournoi. Dans des rencontres par équipes, la ponctuation du compétiteur pénalisé sera mise à zéro et celle de l’autre compétiteur sera mise à huit points.

Réglements catégorie kata

La compétition de kata peut être individuelle ou par équipe. L’équipe est formée de trois personnes. Elle se doit d’être exclusivement masculine ou féminine. La compétition individuelle comprend l’exécution individuel en catégories séparées hommes/femmes.

Katas permis

Pendant la compétition, les compétiteurs devront exécuter des katas obligatoires (« SHITEI »), ainsi que ceux de libre choix (« TOKUI »). Les katas seront en accord avec les écoles de Karaté-do reconnues par la WKF, basées sur les styles de Goju, Shito, Shoto, et Wado. On peut trouver une liste de katas obligatoires à l’Annexe 7 et une liste de katas libre de sélection á l’Annexe 8 du règlement de la WKF.

Critère de décision
Le kata doit être exécuté d’une façon valable, et doit démontrer une bonne compréhension des principes traditionnels qu’il comprend. Pour donner la validité au comportement d’un compétiteur ou d’une équipe, les Juges tiendront compte ce qui suit :

  • Une démonstration réaliste de la signification du kata.
  • Compréhension des techniques utilisées (BUNKAI)
  • Bon temps, rythme, vitesse, équilibre et focalisation de la puissance (KIME).
  • Utilisation convenable et correcte de la respiration comme aide au KIME.
  • Focalisation convenable de l’attention (CHAKUGAN) et concentration.
  • Positions correctes (DACHI) avec une tension convenable dans les jambes et les pieds qui restent complètement sur le sol.
  • Tension convenable sur l’abdomen (HARA) et faute haut/bas dans le déplacement des hanches.
  • Forme correcte (KIHON) du style utilisé.
  • Pour évaluation de l’exécution, il faut compter avec d’autres points tel comme la difficulté du kata présenté.
  • Dans le kata d’équipe, un facteur de plus est la synchronisation sans aides extérieures.

Disqualifications
Le compétiteur est disqualifié lorsqu’il réalise une variation dans le kata Shitei.